L’idée d’écrire cet article m’est apparu dans la cuisine de ma mère. Je lui faisais remarquer qu’elle cuisinait un plat beaucoup trop gras pour un dîner et que papa devrait éviter certains plats à cause de son diabète. Et là, elle me rétorque que c’était son plat préféré et que ce n’est pas très grave. C’est à ce moment même que je me suis faite la réflexion que c’était nos mères qui avaient la santé de leur famille entre leurs mains. Que c’est elles qui nous préparent les plats qui feront que l’on sera en pleine forme. Et en allant plus loin dans la réflexion, ce sont elles qui éduqueront ces petits garçons à devenir des hommes respectueux, et ces petites filles à devenir des femmes fortes et indépendantes.

C’est à partir de cette petite situation du quotidien que j’en suis venue à réaliser que c’étaient nous les femmes qui avions le pouvoir de créer une nouvelle génération plus égalitaire. De montrer le chemin vers plus de respect entre les sexes. D’apprendre aux petites filles qu’elles ont le choix de vivre leur vie comme elles l’entendent et que le but n’est pas de se trouver un mari pour dépendre de lui.

Des grands combats de féministes

De nombreuses femmes se battent au quotidien au sein d’organismes et d’associations afin de faire reconnaître l’égalité des sexes. Je ne parlerai pas des Femens car pour moi elles vont beaucoup trop loin même si l’idée de base est bonne. De nombreuses femmes essayent d’éveiller les consciences et d’éduquer les petites filles car ce sont elles le futur de notre société. Il est très difficile de faire changer d’avis aux personnes plus âgées car elles ont développés leur propre système de pensées. On ne peut que l’accepter et essayer de montrer l’exemple.

… Aux petits combats du quotidien ! 

Cet article féministe n’a pas pour but de dénigrer les hommes. D’ailleurs, ce n’est pas ma définition du féminisme. Il a pour but de faire comprendre aux femmes qu’elles ont le pouvoir de faire changer les choses en ce qui concerne la condition des femmes. Et surtout, qu’elles devraient davantage lutter l’une pour l’autre que l’une contre l’autre.

Le féminisme c’est tous les jours, dans les plus petits actes du quotidien, dans toutes nos paroles. Ce n’est pas simplement protester seins nus dans une Eglise ou, plus sobrement, se joindre aux manifestations.

Le problème, ce sont les femmes !

A la télé, j’ai entendu une vieille dame dire qu’elle ne voterait pas Ségolène Royal car un homme aura davantage les épaules pour tenir une fonction telle que la présidence. Dans mon entourage, une amie à moi qui a quand même un bon niveau d’études (bac+5 dans la finance) me dit qu’il est normal qu’un homme gagne plus sa vie qu’une femme à niveau de compétences égales car celui-ci a une famille à gérer. A partir de ce moment là, je me suis dit que la condition de la femme dans la société ne peut pas évoluer si les femmes elles même se mettent des battons dans les roues. Je veux bien comprendre qu’il y a 100 ans un homme gagne plus car les femmes travaillent moins dû au contexte socio-culturel mais aujourd’hui il existe tant de couples séparés, de femmes vivant seules que la société patriarcale est en train de peu à peu s’effacer. Avec ce nouveau contexte social qui se dessine, il est injuste pour les femmes de gagner moins que leurs collègues. Sur un tout autre domaine, les femmes victimes d’excision ont généralement été emmenées par d’autres femmes de leur famille.

Il y a tellement de petites choses du quotidien sexistes dont on ne se rend même plus compte tant ils sont devenus normaux. Pourquoi est-ce-que je devrais m’excuser de montrer une photo de moi sans maquillage ? Pourquoi je devrais tolérer que des inconnus m’appellent « ma puce », « ma belle » ? Pourquoi devoir changer son nom de famille ? Pas mal de choses sont mise en oeuvre pour faire avancer la cause féminine mais les femmes doivent elles aussi s’imposer et faire avancer les choses à leurs manières. Si vous dites à un homme que vous n’acceptez pas qu’ils vous donnent des surnoms alors que vous ne le connaissez pas, alors peut-être comprendra-t-il qu’il n’a pas à le faire.

Le féminisme n’avancera pas si les femmes ne se rendent pas comptent qu’elles peuvent demander plus à la société et qu’elles doivent s’aider mutuellement.

One Reply to “Certaines femmes n’ont rien compris au féminisme !”

  1. Hola, je suis d’accord sur plusieurs points et notamment sur un point : ce sont les mamans qui peuvent commencer à éduquer leur petits bonhommes à la maison… le changement de mentalité est toujours très long

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *