Qu’est-ce qui m’a pris de devenir végétarienne ?

A cause de ça, je suis devenue une angoissée de la nutrition et je me fais toujours prendre à partie lorsque l’on découvre que je défends la cause animale… Bon, j’exagère peut-être un peu la.

En réalité, je n’étais absolument pas prédisposée à devenir végétarienne ! Mais qu’est-ce-qu’il a bien pu se passer entre mes neurones pour tirer un trait sur ma vie d’omnivore ?

Avec moi, c’est tout ou rien de toute façon. Pas de période de transition et le monde a compté une végétarienne de plus du jour au lendemain.

devenir vegetarien

  • La santé: les articles qui te disent que la viande c’est du poison.
  • Le documentaire de la peur: un petit tour sur YouTube et on se rend très vite compte de comment sont traités les animaux. Netflix aussi a de bons documentaires.
  • La prise de conscience: manger sain et ne plus être le mouton des lobbies agricoles !

Ça fait maintenant plus de deux ans que je suis végétarienne et je me dirige petit à petit vers le veganisme. Et ce mode de vie m’a appris beaucoup sur moi !

Plus grande conscience de mon corps

La santé passe essentiellement par la nutrition. Et ça, c’est pas moi qui le dit, c’est dixit Hippocrate.

Dès lors que je me suis mise un coup de pied aux fesses et que je me suis mise au sport, je me suis peu à peu renseignée sur la nutrition. Bah ouais, ce serait dommage de souffrir pendant une heure et de ne pas voir les résultats à cause d’une mauvaise alimentation.

C’est en parlant à une copine de végétarisme que ce régime alimentaire a commencé à faire des connexions neuronales dans mon cerveau. Et si tout ce qu’on me disait sur la viande était faux ?

Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture. – Hippocrate

Si tu penses que devenir végétarien va te donner un teint radieux et un corps de déesse. Alors je te dis d’avance, tu mises sur le mauvais cheval !

Le végétalisme a tout de même eu des effets bénéfiques mais j’en parlerais une autre fois. Tout ce que je sais, c’est que je prends beaucoup plus soin de mon corps. Je sais que je suis plus attentive aux signaux qu’il m’envoi. Je sais pas si c’est forcement grâce au végétarisme mais en tout cas c’est ça qui m’a donné le déclic. Et puis je pense qu’en grandissant (ou vieillissant) (j’ai 27 ans alors je me permets encore d’utiliser le verbe « grandir »), notre corps réagit un peu plus violemment quand on fait des excès ! (trop de gras et de sucre et ma face est recouverte de boutons) (c’est beau la jeunesse)

La consommation de viande a beaucoup plus de méfaits que de bienfaits, et c’est encore plus vrai aujourd’hui à cause de l’agriculture industriel (médicaments toussa toussa…). Le danger est que ces méfaits ne sont pas forcement visibles. Ou on ne saura pas vraiment identifier les causes. Dans ma période carniste, je suis très rarement tombée malade parce que j’avais mangé de la viande (sauf [peut-être quand je mangeais dans des restos a l’hygiène douteuse). En étant jeune, le corps encaisse beaucoup mieux…

Les hommes ne sont pas au-dessus des animaux

Parfois je me dis que si tout le monde était végétarien, il y aurait moins de problèmes dans la société. (Je me fais des petites réflexions philosophiques parfois comme ça. C’est mon côté je me la joue intello)

Je suis de ceux qui pensent qu’un animal non-humain ressent des émotions comme un Homme mais à la différence de ce dernier, il n’a pas la capacité de les verbaliser.

Ce que je veux dire en vrai, c’est que si l’on commence à penser que les animaux ne nous sont pas inférieurs alors nous comprendrons que toutes les vies sont importantes. Soyons honnêtes, il est normal de privilégier sa vie à celle d’un autre (bon après les mamans ne comptent peut-être pas dans cette statistique made par moi).

Tout le monde veut vivre, tout le monde a le droit au bonheur, a l’amour et a une vie décente ! Nous sommes tous des êtres humains et nous sommes tous égaux !

Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. – Albert Einstein

Ce que j’aime dans le végétalisme/ végétarisme, c’est que l’homme devient plus humble et se remet à la place qu’il doit avoir.

Conscience du mal que l’on fait à l’environnement

J’ai mis énormément de temps à comprendre qu’il fallait prendre soin de cette planète. C’est mal mais j’avoue que j’ai mis pas mal de temps avant de vraiment me soucier de l’écologie et de l’environnement.

L’année dernière, j’ai visité un refuge de tortues de mer et j’ai pu voir concrètement les conséquences directes du plastique et des autres déchets. Mais ce n’est qu’un soir où je faisais la fête sur la plage que j’ai vu toutes ces bouteilles d’alcool et ces tongs être aspirés par les vagues. Et là tu te dis « mais merde tout ça ça va être avalés par les poissons… »

Déforestation, gaspillage, pollution de l’eau, changement climatique et bien d’autres dégâts sont les raisons pour lesquelles devenir végétarien est plus qu’urgent.

La conscience libre

Ce n’est pas parce que tu consommes locale et que ton fermier traite avec amour ses animaux que tu n’auras pas fait de mal ! Au final, même si les fermiers leur donnent toute l’affection du monde, ils vont quand même tuer cette pauvre vache qui n’a rien demandé à personne. Aujourd’hui, le contenu de mon assiette est en accord avec mes valeurs et la cause que je défends. Il est parfois difficile pour moi d’entendre qu’une personne aime les animaux mais qu’elle continue à manger leur chair. Je ne perd tout de même pas espoir que les choses changent.

vegetarisme

Prendre sa vie en main

En réalité, si on mange de la viande, c’est parce que la société nous a dit qu’il fallait en manger:

Tout le monde fait ça alors moi aussi je vais faire pareil.

Est-ce-que vous mangeriez de la viande si on vous avait appris depuis tout petit qu’en manger c’était mal ? Si tout le monde était végétarien, mangeriez-vous toujours de la viande ?

Regard critique sur le monde

Etre végétarienne, ça m’a aussi finalement appris à prendre du recul sur tout ce qui m’entourait, sur la société et sur la vie en générale. De poser un regard critique sur ce qu’on pouvait me dire et ce qu’on voulait me faire croire que ce soit au sein de mon entourage ou des média. J’ai appris à me documenter, à aller au bout des choses et à réfléchir sur les informations qu’on me présentaient. Aujourd’hui je sais que beaucoup de lobbies ont davantage en affection notre argent que notre santé.

Un petit coup de gueule Vegan

Je faisais un trekking dans les montagnes avec un jeune guide Sri Lankais de 20 ans et je lui ai demandé de m’expliquer le Bouddhisme. Il m’énumère donc les 5 piliers. L’un d’entre eux est « ne pas tuer d’animaux ». Et c’est là qu’il me dit que beaucoup de bouddhistes sont végétariens car tuer un animal directement ou payer quelqu’un pour tuer un animal revient exactement à la même chose.  De ce fait, tuer un animal directement et aller à la boucherie pour s’acheter son entrecôte revient à la même chose car on accepte. Ou en tout cas on donne son accord économique.

Les défis sociaux des végétariens

J’ai quelques amis végétariens mais ils ne sont pas du tout la majorité. (Vous voyez quand je vous disais que je n’étais absolument pas prédisposée à devenir végétarienne !) Certains sont même complètement réfractaires au végétarisme et n’y voit qu’un effet de mode. Alors que d’autres savent que ce n’est pas forcement le meilleur régime alimentaire.

La viande c’est comme la cigarette. On sait que c’est mal mais ça nous fait du bien. – ma coloc

Il y a quatre types de défis pour un végétarien :

  • Les amis qui veulent te faire changer d’avis. Les connaissances en soirées qui veulent te démontrer que tu as tort et que les animaux sont faits pour être mangés.
  • Ne pas s’énerver. Quand on sait ce qu’il se passe vraiment derrière l’industrie agricole, c’est souvent difficile de ne pas être exaspérée par les gens qui mangent de la viande.
  • L’incompréhension. Ce n’est pas possible de qualifier ceux qui mangent de la viande de « sans-cœur », de « mauvaises personnes » ou autres car ces personnes font parties de notre entourage. On les connait. Ce sont des gens biens. Et pourtant ils consomment de la viande… Par exemple, ma famille consomme de la viande, la majorité de mes amis consomment de la viande…
  • Les amis qui oublient que t’es végétarien. Il m’est arrivée de participer à des dîners chez des amis qui oubliaient complètement que j’étais végétarienne. Du coup je me retrouvais sans rien à manger. Ça arrive mais on en rigolait bien ! Désormais, je passe toujours un petit coup de fil au cas ou ! (c’est moi la reloue cette fois-ci…)

Citations de personnalités connues sur le végétarisme

«Quiconque a entendu les cris d’un animal qu’on tue ne peut plus jamais manger de sa chair.» (Confucius)

«Peu d’hommes pourraient supporter pendant cinq minutes l’observation d’un animal se débattant, avec un membre écrasé ou déchiqueté.» (Darwin)

«La cause des animaux passe avant le souci de me ridiculiser.» (Emile Zola)

«S’abstenir de viande est d’un grand secours pour l’élévation de l’âme.»

«Les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis.» (George Bernard Shaw)

On a tous un cerveau, alors apprenons à repenser ce que l’on nous a appris et surtout à faire attention à ce que les média nous disent. Faisons-nous notre propre opinion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *