Si j’avais gagné 1 euro à chaque fois qu’une personne m’avait demandé si j’étais devenue végétarienne au Sri Lanka, je ne serais pas dans ma petite chambre à écrire ces lignes. Le Sri Lanka étant un pays Bouddhiste, une partie de la population est donc végétarienne.

Sauf qu’ici les Bouddhistes, et plus particulièrement les Bouddhistes de Colombo, mangent de la viande (ils adorent le poulet au Sri Lanka) (j’ai entendu dire que le « bœuf » était dégueulasse) (en même temps ils n’avaient qu’à pas en manger). Je pense que l’influence de l’Occident peut-être une cause de cette consommation. Bref, tout ça pour dire qu’au Sri Lanka, on mange de la viande mais il y a tout de même des plats végétariens proposés dans tous les restaurants.

Sachant qu’une partie de la population est 100% végétarienne, il est facile de trouver son bonheur non-carné . Tous les supermarchés, les restaurants, etc, se sont adaptés à la demande et proposent autant de plat végétariens que de plats non-végétariens. Par contre, depuis que je suis revenue en France, et habitant en banlieue, j’ai énormément de mal à trouver des produits végétariens tels que le tofu ou le seitan… (va falloir que je déménage je pense…)

vegetarisme sri lanka

Etre végétarienne au Sri Lanka

Ça a été très facile et les gens ne vous posent pas 50 questions. Il est totalement ancré dans la culture qu’il y ait des personnes végétariennes. Ceci dit, les Sri Lankais ne s’attendent pas forcément à ce que ce soit des Occidentaux qui ne mangent pas de viande. Et surtout pour des raisons morales. Pour eux, être végétarien rime avec Bouddhisme.

Voici une liste des plats végétariens très répandus au Sri Lanka:

  • Kotthu: c’est indéniablement mon plat préféré au Sri Lanka. Le kotthu est un émincé de crêpe de blé mélangé à différents légumes t de lait de noix de coco (le truc super calorique).
  • Rotti: une crêpe garni à ce que vous voulez. J’aimais beaucoup le rotti œuf-tomate-fromage ou le rotti beurre de cacahuète-chocolat.
  • Dhal: ce sont les lentilles corails que l’on assaisonnent comme on souhaite (le dhal tadka est mon plat préféré mais c’est plutôt indien).
  • Rice & curry: du riz avec différents currys tels que  du soja, des aubergines, du dhal, etc…
  • Lamprais: plat d’origine néerlandaise qui ressemble au rice&curry mais enveloppé dans une feuille de bananier.

La cuisine Sri Lankaise n’est pas aussi riche en plats végétariens que le cuisine indienne à mon grand regret. Donc, on se retrouvait souvent à manger la même chose. Mais, je ne vais pas me plaindre puisque mon végétarisme s’est très bien passé là bas. Je pense qu’une personne vegan peut tout aussi bien s’en sortir puisque je ne consommais presque plus de produits laitiers à la fin de mon séjour (problème de digestion toussa toussa).

Etre vegan au Sri Lanka

Déjà pour commencer, il faut savoir que les Sri Lankais ont du mal à faire la différence entre végétarien et vegan: pour eux, c’est la même chose. Disons qu’un jour, je leur ai demandé un rice & curry végétarien et qu’ils m’ont donné tous les curry sauf celui aux œufs. Il en est de même dans les restaurants. Par contre, on retrouve une option « fromage » dans les choix végétariens (type cheese kotthu). Donc en gros, c’est à chacun fait comme il veut.

Je vous raconte pas le nombre de fois que j’ai dû expliquer la différence entre végétarisme et véganisme à mes collègues…

C’est tout naturellement que j’ai arrêté de consommer des produits d’origine animale à vrai dire même s’il m’arrivait de manger des œufs. C’est à ce moment là que je me suis rendue compte que je ne souffrais plus de ballonnements en fin de journée (coïncidence ?). Cependant, je consommais rarement des produits à base de gluten puisque le riz est la base de chaque plat (pâte de riz, galette de riz,…).

Voici une liste des plats vegans au Sri Lanka:

  • Cononut sambol: de la noix de coco rapée mélangée à du piment et des oignons.
  • String hoppers: des nouilles de riz que l’on mangeait le matin principalement.
  • Coconut rotti: pain indien mélangé à la noix de coco.
  • Vadai: des baignets de farine de lentilles vendus dans les petits shops ou dans les bus et trains locaux (sentir l’odeur des vadai frits sous une chaleur de plomb avec 50 personnes collés l’une à l’autre est une expérience de vie unique).
  • Les innombrables curry à base de légumes tels que le fruit du jaquier, le gombo ou encore les aubergines.

etre vegetarien sri lanka

On peut tout à fait être vegan et ce n’est pas compliqué du tout. Même s’il faut faire très attention à leur façon de préparer le plat (ils utilisent principalement du lait de coco). Le seul problème se situerait davantage sur le choix des snacks sucrés: très peu de possibilités veganes. Et ne parlons pas des glaces. Les seuls que j’ai trouvé sont disponible le samedi lors d’un événement qui s’appelle le Good Market (ils vendent plein de babioles et on trouve des stands de nourriture).

Sauf qu’attendre le samedi pour se faire plaisir avec un super gâteau vegan c’est assez difficile. Et en plus, je n’étais pas forcément à Colombo pour pouvoir aller en acheter.

Et puis il reste tout de même un dernier problème: ce n’est pas très sain…

Et pour vous, ça se passe comment votre végétarisme dans les autres pays ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *