Je suis de retour en France après avoir passé 1 an et demi au Sri Lanka. 1 an et demi ! Je n’arrive même pas à y croire. Pour une jeune comme moi (enfin 27 ans je ne sais pas si c’est toujours considéré comme « jeune »), passer plus d’un an dans un autre pays, ça me fait bizarre. Et puis le Sri Lanka, c’est tellement loin ! Quand je regarde en arrière, ça me donne le vertige. J’ai vécu tellement de belles choses sur cette île. J’ai rencontré tellement de personnes incroyables. Bon, j’ai vécu des choses moins drôles quand même, genre la dengue…Mais le Sri Lanka, c’était formidable !

J’ai eu du mal a quitté mon travail que j’aimais beaucoup et surtout mes amis avec qui j’ai noué des liens très forts. Mais, je ne regrette absolument pas cette décision. Il était temps pour moi de partir et de commencer une nouvelle étape de ma vie avec la nouvelle jeune femme que j’étais devenue. Qu’est-ce-que j’ai changé en 1 an et demi ! Je n’aurais pas été celle que je suis aujourd’hui si j’avais écouté mes parents et que je n’étais pas partie au Sri Lanka. Je n’aurais probablement pas le temps de penser à mon développement personnel avec un travail de 50 heures par semaine, 2 heures par jour dans les transports parfois en grève et des weekends à passer à la maison car trop crevée par ma semaine de boulot.

Bref, le Sri Lanka ça a été cool. Et ce ne sont pas les touristes qui diront le contraire. Mais voyager et vivre sur cette magnifique île n’est pas totalement pareil. Et ne présente pas les mêmes défis… Et maintenant je vous propose de découvrir le vrai visage du Sri Lanka lorsqu’on est une femme ! (A lire avec la voix de Jean Marc Morandini dans « Crimes »)

femme au sri lanka
World’s End

Etre une femme et vivre au Sri Lanka

Pas de panique. Tout va bien. Vivre au Sri Lanka et être une femme ne sont pas incompatibles. Loin de là.  Même si j’avouerais que parfois j’ai demandé au bon Dieu pourquoi il ne m’avait pas faite homme.

Les regards constants des hommes

Le Sri Lanka est l’un des pays qui fréquente le plus de sites pornos au monde. Ils ont donc une vision biaisée de la femme « blanche ». Une femme « ouverte » à toutes les propositions et de biens petites vertus. Regards insistants et petits mots doux sont assez gênants au début. Mais on s’y fait. D’ailleurs on ne m’avait jamais autant dit bonjour de ma vie. Et puis, les hommes s’en tiennent à quelques mots gentillets. Ils n’insisteront jamais. En gros, il n’y a pas de gros relous qui vous suivent et n’hésitent pas à vous insulter car vous avez refusé d’avoir donné votre numéro.

Plus rarement, mais vraiment très rarement. Ça m’est arrivé une fois en 1 an et demi. Et c’est arrivé aussi à d’autres copines. Vous verrez des hommes qui se masturberont en vous voyant. Ou sinon ils vous demanderont directement des faveurs sexuelles. Tout ça arrive bien sûr très rarement. Je tiens à le souligner. De toute façon, ils ne vous toucheront pas ou ne vous harcèlerons pas devant tout le monde. Vous n’êtes pas à labri d’une main aux fesses, ok, mais moi ça ne m’est arrivée que deux fois. Vous les remettez à leur place devant tout le monde et basta.

Je n’ai pas eu de mal à m’habituer aux regards des hommes sri lankais, par contre leur manque de galanterie a été difficile. J’avais en tête le Venezuela et j’ai compris que ce n’était pas pareil du tout. Ne vous attendez pas à ce qu’on vous tienne la porte. Un pays comme le Sri Lanka n’est clairement pas fait pour toutes les femmes: soit vous vous en foutez et vous vivez malgré les regards (comme j’ai pu le faire), soit vous ne supportez pas et dans ce cas là vous allez en Suisse.

voyage femme au sri lanka
En attendant le bus à Jaffna

Un cyber harcèlement

Si vous vous risquez à donner votre numéro de téléphone, ne vous étonnez pas s’ils vous écrivent des dizaines de messages à la suite pour vous faire part de leurs sentiments. Je l’ai subi une fois mais pas deux. Ne donner son numéro qu’à des personnes de confiance. Les Sri Lankais ne se gênent pas non plus pour vous envoyer des messages Facebook si vous êtes tagué sur une photo avec un de leurs amis. Et ils contacteront toutes les filles sur la photo, pas seulement vous (désolée pour votre ego). Si vous voulez lire les témoignages de filles victimes de ces cyber-harceleurs, rejoignez ce groupe Facebook, c’est drôle…. ou triste.

Des amitiés difficiles pour une femme au Sri Lanka

Remarquez, j’ai dit difficile, pas impossible. Il faut juste tomber sur les bonnes personnes. Et d’ailleurs, j’en ai rencontré quelques-uns. Ce que je déplore le plus est qu’il est parfois difficile pour une femme de nouer une amitié sincère avec un Sri Lankais (je parle ici des hommes uniquement!). Ils veulent souvent plus qu’une simple amitié. Si j’en parle c’est que j’ai rencontré pas mal d’hommes avec des arrières pensées. Ils veulent juste coucher avec toi mais ne cherchent pas forcément une relation. Cependant, mon cas n’est absolument pas une généralité. J’ai des copines qui ont des amis Sri Lankais. J’en ai aussi mais je suis désormais beaucoup plus méfiante de peur qu’ils attendent plus de moi.

Les Beach boys au Sri Lanka

Les beach boys sont des Sri Lankais vivant généralement sur la côte Sud-Ouest du Sri Lanka. Ils ont un look assez atypique: cheveux longs type rasta et vêtements hippies. Ils draguent souvent les « étrangères ». A cause de ce phénomène, ou en tout cas c’est l’une des raisons, beaucoup d’hôtels ont décidés de ne pas loger de Sri Lankais de peur qu’ils gênent les étrangères. Je ne l’ai personnellement jamais vécu. Mais j’ai entendu pas mal d’histoires. Faut juste faire la part des choses et suivre son intuition.

Etre une Sri Lankaise au Sri Lanka

La pression exercée sur les femmes

En tant qu’occidentale, je me sens très chanceuse d’être née dans un pays ou la condition de la femme est une des meilleures. Et je m’en rends d’autant plus compte depuis que j’ai vécu au Sri Lanka. Certaines Sri Lankaises souffrent d’une certaine pressions sociale. Que ce soit pour le mariage ou pour choisir sa tenue vestimentaire. Une Sri Lankaise qui fume en public est très mal vu par exemple, de même si elle s’habille de manière « provocante ». Elle ne fera que récolter des regards réprobateurs et peut-être même des commentaires insultants. La place de la femme est quasi inexistante et peu d’entres elles osent s’exprimer. Cependant, de nombreuses associations ont vu le jour afin de redonner le pouvoir à ces femmes telles que Plan International.

Jayanthi est la seule Sri Lankaise à avoir atteint le sommet de l’Everest et elle s’est désormais donné pour mission d’encourager toutes les femmes à prendre leur vie en main et de réaliser leurs rêves. Elle donnent de ses nombreuses conférences à travers le Sri Lanka.

Le culte du blanc

Ça me fait toujours rire quand un Sri Lankais me dit de me protéger du soleil. Ce n’est évidemment pas pour me préserver de ses méfaits mais plutôt pour que je reste la plus blanche possible. Pourtant en France, tout ce qu’on veut, c’est être bronzé. Le Sri Lanka n’est clairement pas un cas isolé. J’ai retrouvé ce culte du blanc en Tunisie et au Venezuela.  D’ailleurs en Tunisie, les femmes ne doivent pas s’exposer au soleil avant leur mariage. Il faut qu’elles soient les plus claires possibles afin de « plaire » à leur futur mari.

Au Sri Lanka, j’ai reçu quelques critiques après mes weekends à la plage.

T’as presque la même couleur de peau que moi. C’est moche !

voyage femme seule sri lanka
On peut mettre des robes à Colombo

Les mariages

Ah la la les mariages ! Toute une histoire !

Commençons par la rencontre. Comme dans beaucoup d’autres pays, la famille est très importante au Sri Lanka et très présente dans la vie de chacun. Beaucoup plus qu’à ce à quoi nous sommes habitués en Occident en général. Donc les demandes en mariages passent d’abord par la famille et ce de trois manières différentes. De la plus commune à la plus rare: soit c’est quelqu’un de leur famille plus ou moins proche, soit c’est via une annonce postée dans les journaux, soit c’est une rencontre faite au cours de sa vie (bon parti, même caste, école…). Une fois le fiancé ou la fiancée validé par la famille, ils doivent se soumettre au test de numérologie afin de voir si leurs caractères sont compatibles et s’ils auront un mariage heureux.

Bon j’avoue que tout ça ça a été un peu difficile à comprendre pour moi puisqu’il y a tellement de communautés au Sri Lanka que je m’y perds. Il y a les tamouls chrétiens, les tamouls hindous, les musulmans, les burghers (descendants des colons portugais) et les cinghalais bouddhistes. Puis après, il y a ceux qui vivent dans les grandes villes et ceux qui viennent de la campagne. Ceux qui ont vécu à l’étranger et ceux qui n’ont jamais quitté leur village.

femme seule sri lanka
De la randonnée à Yapahuwa

Le Sri Lanka est un pays magnifique que j’encourage à toutes les femmes seules de visiter ou d’y vivre. Il n’est absolument pas dangereux d’y voyager seule. Evidemment, on évitera de se jeter dans la gueule du loup et de prendre des risques inconsidérés. Il faut faire confiance à votre intuition et elle vous aidera dans toutes les situations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *